L’Échappée

Collectif de lutte contre les violences sexuelles

Qui sommes-nous ?

Présentation du collectif

Projet et création de l’Échappée

Les violences sexuelles sont un phénomène massif, qui touche entre une femme sur 3 et une femme sur 5 selon les études, et un homme sur 25. 94 000 femmes majeures déclarent chaque année avoir été victimes de viol ou de tentative de viol. Près d’un enfant sur 10 est victime de violences sexuelles avant ses 18 ans.

Dans 91 % des cas, ces agressions ont été perpétrées par une personne connue de la victime, les ¾ des viols et agressions sexuelles ont lieu dans l’espace privé, et plus de 90 % des auteurs de violence sont des hommes.

Ce sont des violences genrées, qui s’appuient sur le sexisme, la culture du viol, et les rapports de domination à l’œuvre dans nos sociétés patriarcales.

Ces violences sont très souvent traumatisantes, et ont généralement des impacts importants sur la santé physique et psychique, qui affectent l’ensemble des sphères de vie. 

Parce qu’il attaque au cœur de l’intime, le viol sème la terreur dans nos chairs et dans nos vies. Sans témoin, exproprié·e·s de leur corps devenu objet, celles et ceux touché·e·s par ces violences doivent résister à la loi du silence, de la honte et de l’isolement.

 

 

C’est à partir de ces constats et du besoin d’agir pour lutter contre ces violences, que deux écoutantes du numéro vert national Viol-Femmes-Information ont décidé de créer l’Échappée. 

L’association est née en 2011, à Lille, réunissant une équipe pluridisciplinaire de professionnel.le.s, bénévoles et salariées (médecin, sociologue, avocate, éducatrice, psychologue, militant·e·s,…), réunies pour mutualiser leurs compétences et leurs engagements au service de la lutte contre le viol.

Le projet de l’association est basé sur :

  • Une expertise rigoureuse, croisant les recherches psychologiques et sociologiques, l’analyse des politiques publiques et des dispositifs législatifs de lutte contre les violences sexuelles et sexistes
  • L’évaluation du travail social des féministes en Europe et Amérique du Nord depuis plus de 30 ans

Il en a été retenu que le point fort du travail social féministe auprès des personnes victimes de violences sexistes et sexuelles se situe dans l’interdisciplinarité de son approche, à la fois sociale, psychologique, juridique, sociologique et politique.

Les outils et ressources que nous utilisons ont été transmis et sont actualisés par les diverses générations de mouvements féministes, s’appuyant sur l’entraide, la résistance et la solidarité entre femmes. 

Nos missions et nos engagements

Les missions que s’est donnée l’Échappée sont :

LUTTER contre le viol intra-familial ou extra-familial et agir contre toutes les violences et agressions sexistes et sexuelles.

DONNER LA PAROLE aux personnes victimes de violences et à leur entourage afin de briser le silence qui entoure les violences sexistes et sexuelles et fait encore trop souvent de la victime un·e coupable.

CONTRIBUER à une prise de conscience individuelle et collective de ce qu’est le viol : un crime dont les racines se trouvent dans la persistance d’un système de société fondé sur la hiérarchisation des personnes en fonction du genre qui leur est assigné.

PARTICIPER à la construction d’une société fondée sur l’égalité réelle et substantielle entre toutes et tous, quelles que soient nos identités de genre, nos sexualités, nos origines, nos croyances, notre classe sociale ou encore notre âge.

Ces missions se déclinent via les différentes actions que nous mettons en œuvre.

Dans nos pratiques, nous nous efforçons de prendre en compte toutes les difficultés auxquelles peuvent être confrontées les personnes qui nous sollicitent. Qu’il s’agisse de violences économiques, racistes, lesbophobes, transphobes, sexistes ou encore liées à un handicap, nous tâchons de respecter les spécificités et identités propres à chacune.

Nos positionnements sont pro-choix et non-jugeants, qu’il s’agisse de travail du sexe, de pratiques religieuses, de positionnements politiques…

 

Nos outils et nos positionnements s’ancrent dans le féminisme intersectionnel et il est important pour nous de dénoncer le caractère intrinsèquement sexiste des violences sexuelles. Ainsi, et parce que cela correspond à une réalité très documentée statistiquement, nous utilisons généralement, et notamment sur ce site internet, le féminin pour parler des victimes de violence sexuelle et le masculin pour parler des agresseurs et agresseuses. Pour autant nous ne souhaitons pas invisibiliser les violences sexuelles commises sur les hommes et les garçons, et celles commises par des femmes. Nous rappelons que notre service d’écoute est ouvert à toutes et tous. 

Pour en savoir plus sur l’articulation sexisme / genre / et violences sexuelles, on peut se reporter par exemple à l’enquête VIRAGE de l’INED.

 

 

 

Fonctionnement de l’Echappée

Notre approche

L’Echappée construit ses actions et son expertise à partir d’une équipe pluridisciplinaire de salariées (coordinatrice, psychologues, travailleuses sociales) et de bénévoles issues de différents champs du travail social et/ou du militantisme féministe.

Notre public

Les missions de celui-ci sont variées et vont de l’accompagnement de l’équipe salariée à la recherche de financements, en passant par la communication et la conception d’événements et de temps forts autour de la lutte contre le sexisme et les violences de genre.